Piétonnisation de la rue Sainte-Catherine dès aujourd’hui!

Bonne nouvelle pour les Montréalais.e.s et surtout nos futurs résidents. En espérant apporter un peu de couleur à sa principale artère commerciale, l’arrondissement de Ville-Marie et la SDC Village Montréal ont annoncé la piétonnisation de la rue Sainte-Catherine, entre les rues St-Hubert et Papineau, dès aujourd’hui!

Village Montréal, l’organisme chargé du développement commercial du quartier à l’est du centre-ville, a fait cette annonce mardi dernier dans une publication sur les réseaux sociaux.

« Au fil des semaines, Village Montréal emboîtera aussi le pas pour faire vibrer l’artère au possible, par le biais d’aménagement paysager, la ré-ouveture de la Galerie Blanc et en animant l’artère de façon à redorer l’arc-en-ciel un brin assombri par les épreuves des récentes semaines », explique-t-elle.

L’organisme tient à souligner que cette action est d’abord une mesure pour favoriser la distanciation sociale. Dans un commentaire sur les réseaux sociaux, Village Montréal expliquait qu’elle veut « donner un espace viable où il est plus facile pour la communauté de justement déambuler en gardant les distances requises de 2 mètres. »

Plutôt que d’opter pour des corridors sanitaires tout en permettant l’utilisation d’automobiles, il a plutôt décidé de piétonniser la rue Sainte-Catherine, une tradition populaire au Village et au Quartier des Spectacles qui date de 2009.

Bien que le retour des commerces et des terrasses ne soit pas encore envisagé, les piétons pourront tout de même profiter du beau temps et se dégourdir les jambes.

Si vous êtes dans le coin et vous voulez observer la progression de notre chantier, faites un tour au 1560 rue Sainte Catherine Est, entre les rues Alexandre de Sève et Champlain. Nous avons presque fini la construction du futur Bourbon!

 

Un nouveau remplacement pour les boules multicolores du Village

boules multicolores du village

L’automne dernier, les boules multicolores du Village ont été retirées. Cette tapisserie flottante avait réellement donné une identité au quartier. D’ailleurs, nous l’avons incluse dans presque toutes les photos extérieures du Bourbon, pour signaler son importance symbolique dans notre paysage urbain.

bourbon condominium

Des slogans plutôt osés

Pendant l’hiver, la Société de développement commercial (SDC) du Village a semé la controverse en installant des panneaux affichant des slogans aux double-sens plutôt osés. Entre autres, il y avait « J’aime quand tu viens » et « Drag-moi où tu veux », qui semblaient plutôt propager les stéréotypes sur les communautés LGBTQ+.  Sensible aux réactions de la population , la SDC du Village a promptement retiré les slogans plus controversés, tout en conservant ceux qui faisaient plutôt l’unanimité. Nous pouvons toujours trouver des affiches avec des jeux de mots comme  « Dur à queer », « Beau de jour, belle de nuit » et  « L’avenir sera rose ».

Somme toute, ces slogans sont temporaires. Elles ne remplacent pas les fameuses boules roses et multicolores conçues par l’architecte de paysage Claude Cormier.

Cette honneur revient à « La Tête dans les nuages », un nouveau concept plus ambitieux, semblable à son prédécesseur.

Un ciel nuageux

Ces cônes, ou pendentifs, reliés par câbles métalliques, représenteront des  « éclats, des gouttes ou des nuages » aux yeux des piétonniers, sur l’artère principale du Village entre les rues St-Hubert et Papineau. Le même système de câbles que les boules multicolores sera utilisé, puisqu’il a déjà fait ses preuves depuis 2011.

L’idée est née de la collaboration entre deux firmes d’architecture : le Collectif Escargo (Québec) et WXY Studio (New York). Ces deux firmes ont gagné un concours international de design lancé par la SDC du Village.

Voici un aperçu de la nouvelle exposition, obtenue des archives de la Ville de Montréal :

la tête dans les nuages
Photo obtenue des archives de la Ville de Montréal

 

La prochaine fois que vous prenez une marche sur la rue Sainte-Catherine Est, aurez-vous la tête dans les nuages? Qu’en pensez-vous? Laissez-nous un commentaire!

Quelques photos de la Fête de quartier au parc Charles-S. Campbell

fête de quartier parc charles-s.-campbell

Le Village regorge d’activités pour tout le monde, que ce soit en famille avec des amis ou les sympathiques voisins du quartier.

Le 13 août dernier, Le Bourbon faisait partie des partenaires de la 8e édition de la Fête de quartier qui s’est déroulé au parc Charles-S. Campbell. C’était une belle rencontre sous un soleil radieux, avec du blé d’inde et BBQ, animation pour tous les âges, jeux gonflables pour les petits, pétanque, spectacle musical et cirque.

L’événement était gratuit et écoresponsable.

Le parc Charles-S.-Campbell est situé juste derrière le site du futur Bourbon, entre les rues de Champlain et Alexandre-DeSève. Il s’agit d’un havre de paix, un milieu naturel où l’on peut se ressourcer au cœur du Village.

Charles Sandwith Campbell était un grand mécène montréalais, dont la fortune a servi à construire des parcs, dont celui-ci. Il a également financé des spectacles musicaux gratuits dans les parcs montréalais, et ce, depuis les années 1920. Pour en savoir plus sur ce personnage historique, vous pouvez lire notre billet sur son héritage culturel.

Voici quelques photos de la Fête de quartier.

 

 

fête de quartier parc charles-s.-campbell

*Toutes les déclarations faites sur ce site web peuvent être sujettes au changement, selon la saison, la localisation et d’autres facteurs.

 

L’héritage culturel de Charles S. Campbell

parc charles-s.-campbell

Le Bourbon est situé dans un emplacement de choix au Village, entre la rue Sainte Catherine Est et le Parc Charles-S.-Campbell. Nos clients nous posent souvent la question : Qui était ce fameux Charles S. Campbell ?

Si Montréal offre aujourd’hui un grand nombre de concerts gratuits dans les parcs, nous pouvons remercier Charles Sandwith Campbell. Cet homme était si riche qu’une partie de sa fortune continue de financer les concerts extérieurs gratuits, près d’un siècle après son décès.

Né à Kingston en 1858, et Montréalais d’adoption, il fut un avocat richissime et l’un des premiers mécènes du milieu artistique montréalais. Il a pratiqué son métier à Montréal pendant une quarantaine d’années.  De son vivant, il était peu connu à l’extérieur des cercles commerciaux anglophones. En effet, on ne retrouve aucune photo de lui !

Célibataire et sans enfants, il est décédé à l’âge de 65 ans. Une fois que l’on s’est occupé de son cheval, Kodak, le restant de sa fortune de 2 millions de dollars s’est divisé en cinq parties égales. Ces fonds ont entre autres servi à créer des terrains de jeu pour enfants, et à financer des concerts gratuits à travers la métropole! Ces concerts ont lieu dans des parcs des quartiers populaires les soirs d’été. Les Montréalais ont pu assister à plus de 5000 concerts gratuits depuis 1924 grâce à sa générosité.

1924-1970 : L’ère des fanfares

Entre 1924 et 1970, des fanfares militaires comme le Black Watch Association Band, le Royal Montreal Regiment et le Régiment de Maisonneuve ont produit des concerts aux kiosques de musique du parc Lafontaine et du parc Jeanne-Mance, entre autres.

1970-2005: le renouveau

Les temps changent, et les goûts musicaux aussi. Dès les années 70, la programmation musicale s’est enrichie d’artistes de musique populaire et folklorique, plus au goût du jour. Pauline Julien, Martine Saint-Clair, April Wine et Pierre Lalonde ont figuré comme têtes d’affiches d’événements gratuits dans divers parcs de la ville. En 1984, l’Orchestre Symphonique de Montréal et Charles Dutoit ont offert un grand concert à l’Île Sainte-Hélène pour souligner les 60 ans des Concerts Campbell.

2005-aujourd’hui : place à le relève !

La Ville de Montréal a toujours prêté main forte à la Compagnie Trust Royal pour l’organisation des spectacles. Dès l’année 2005, la Ville a pris charge des Concerts Campbell, offrant des concerts gratuits dans les 19 arrondissements de Montréal.

La programmation 2019 propose des concerts de Marco Calliari, Random Recipe, Pierre Kwenders, Benkadi et Afrikana Soul Sister, d’ici la fin de l’été.

En 2014, le grand public célébrait les 90 ans des Concerts Campbell avec le Fanfare Jarry, Bernard Adamus, Roberto Lopez et plusieurs autres artistes de la scène locale. En 2024, l’on s’attend à une plus grande célébration pour marquer le centenaire de cette initiative lancée par l’ancien propriétaire du terrain de l’actuel Parc Charles-S.-Campbell, en face du Bourbon !

*Toutes les déclarations faites sur ce site web peuvent être sujettes au changement, selon la saison, la localisation et d’autres facteurs.

 

Le Bourbon commandite la murale de David Farsi au festival MTL en Arts

David Farsi Bleu Ciel MTL en Arts

Le Bourbon Condos est fier de commanditer « Bleu-Ciel » de David Farsi, l’activité phare du festival MTL en Arts, créée en tandem avec le public, du 26 juin au 1er juillet 2019. Artiste de renom international, Farsi vit et travaille dans le Village, œuvrant à créer un monde fantaisiste pour faire rêver et projeter le spectateur dans des espaces intangibles.

Pendant 6 jours, les résidents et les touristes ont pu participer à la création de l’œuvre évolutive de 80 pieds de long, réaffirmant l’art comme un lieu de rencontre plutôt qu’un processus à huis-clos. 

 

View this post on Instagram

 

La magie du bleu 🔵 #art#artist#evolution#mtl#montreal#mtlenarts#oeuvredart

A post shared by David Farsi (@david_farsi) on

« L’événement me permet de rencontrer des gens et de m’éclater. Aussi, j’ai droit à un grand atelier extérieur, un canevas de 80 pieds de long dans un autre environnement »,  dit-il en entrevue avec Baron Mag.

Les festivaliers ont pu aussi admirer une centaine de peintures miniatures représentant l’univers créatif de l’artiste visuel, qui dégage une énergie surréaliste, rappelant un certain Dalí. Le dessin naïf, le style fort et très personnel de Farsi met en vedette les couleurs et la matière, et propose une perspective tout à fait originale.

Formé en arts appliqués et en métiers d’art à l’école Boulle à Paris, David Farsi a une sensibilité particulière au traitement de la matière. Parmi ses œuvres plus connues, notons l’installation éphémère Les Glaces sur la rue Bernard à Outremont en 2016, et La comédie du monde, ombres et lumières à la TOHU en 2018.

Cette 20e édition du festival d’art public s’est déroulée sur la rue Sainte-Catherine Est, entre les rues St-Hubert et Champlain. MTL en Art fait partie d’Aires Libres, la piétonnisation culturelle de plus d’un kilomètre de l’artère commerciale, une initiative conjointe de la Société du développement commercial du Village et l’arrondissement de Ville-Marie.

Un quartier en pleine effervescence

Cette création collaborative fait maintenant partie du paysage du Village, à quelques pas du site de construction du futur Bourbon, qui sera achevé en printemps 2020.

Le Village est un quartier actif sur le plan culturel, et un terrain fertile pour la création et l’interaction avec le public. Le Bourbon est fier de promouvoir les arts dans sa communauté, puisque cette vie culturelle fera partie de l’environnement de ses futurs résidents. L’immeuble de luxe de neuf étages est situé justement sur la section piétonnisée de la rue Sainte-Catherine et au coeur des festivals extérieurs qui animent le quartier lors de la saison estivale.

Quatre tronçons de cette œuvre unique ont été vendues à des collectionneurs, et une partie des recettes a été reversée à Opération Enfant Soleil pour soutenir le développement d’une pédiatrie de qualité pour tous les enfants du Québec.

Ce projet a été possible grâce à notre soutien, en collaboration avec notre promoteur MTL Développement et plusieurs autres commanditaires.

*Toutes les déclarations faites sur ce site web peuvent être sujettes au changement, selon la saison, la localisation et d’autres facteurs.